Condamné

À mon arrivée, j’ai les yeux bandés et les bras attachés au dos. J’ai aussi un collier autour du cou.
Je suis emmené à un endroit du camp et attaché à une clôture.
Personne ne me parle. Je ne sais pas où je suis.
Je sais seulement que ça va aller mal.
Je suis laissé seul.
Au bout d’un moment, je me détache et je dois me déshabiller (les yeux bandés) jusqu’à ce que je ne porte plus que mon sous-vêtement.
Je suis rabaissé et recraché.
Ensuite, mon slip est rudement retiré.
Là je suis nu et on ne sait pas qui me regarde et ce qui va se passer.
Ensuite, mon pénis est tiré entre mes jambes. “Ressemble à une fille.”
“Jambes jointes, nous ne voulons pas voir ta queue”. On me pousse dans toutes les directions et j’essaie de me tenir les jambes serrées. Cela finit par échouer et je tombe. Ensuite, je sens le fouet pour la première fois. “Lève-toi.”
Encore une fois mes mains sont attachées sur mon dos. Quelqu’un est à nouveau en train de mettre mon slip. Oh non, ce ne sont pas mes sous-vêtements. Cela ressemble à une chaîne de dames beaucoup trop petite. De nouveau je suis recraché et grondé.
Je suis de nouveau attaché à la clôture et je dois attendre d’être amené devant le juge pour connaître le type de punition que je reçois.
Maintenant, je sens aussi que je suis debout, les jambes nues dans les orties.
En rien et je ne peux pas les éviter. Quel enfer.
Après avoir attendu un moment, quelqu’un vient à nouveau vers moi. Je suis libéré. Personne ne me parle. Je n’ose rien demander. Je resserre un collier autour de mon cou et je suis emporté. Au bout d’un moment, je suis poussée au sol. “À genoux”. Le bandeau est enlevé. Je vois une garde divine et je sais qu’elle va décider de moi. Ensuite, je vois pour la première fois quel type de pantalon je porte. Je suis gêné.
Ensuite, je dois m’allonger sur le ventre avec le visage contre le sol.
“Écoutez votre verdict”
«Vous avez été reconnu coupable de trahison. C’est une infraction très grave. ”
«Vous serez torturé nu et humilié comme un cochon avant d’être attaché à la croix et de mourir de faim.
Le verdict sera exécuté immédiatement et je traiterai personnellement de cette torture afin que je sache avec certitude que cela s’est vraiment produit.
Culotte ”
Je n’ai pas le choix. Maintenant ça va arriver. Je reçois un premier passage à tabac.
De nouveau je suis emmené à la clôture. Maintenant, je dois être ligotée, nue dans les orties.
“Ouvre ta bouche” La Déesse urine mon visage et me force à boire son pipi.
Un autre gros crachat bavardant dans mon visage. Je me sens misérable mais je sais que ce n’est que le début.
Après un moment, je serai repris.
Je peux encore faire un sale boulot juste avant que je sois crucifié.
Je suis mis au travail sous haute surveillance et fouet. (par exemple, glisser de lourdes branches dans la boue ou creuser dans la boue. Après les travaux pénibles et les humiliations, je suis conduit sur le site de pulvérisation. Je suis rincé et nettoyé à l’eau froide (tuyau d’arrosage).
Tremblant comme une paille du froid, je suis ramené à la clôture avec les orties sans aucune pitié. “Lie”.
Je vous prie de ne pas vous coucher et d’indiquer que je dois aller aux toilettes.
Je me débarrasse encore du rire sadique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *